Skip to main content

US RACING

Anaheim SX Stadium at night

 

 

C’est ambitieux de mettre en place une structure de course complète en partant de zéro mais Triumph s’investit pleinement dans le Supercross de compétition avec sa nouvelle moto de motocross sortie tout droit de l’imagination de ses ingénieurs. Et 2024 marque non seulement le lancement de sa moto de motocross FEO, qui est un segment totalement inédit pour la marque britannique, mais aussi l’entrée dans l’arène du Championnat du monde de SuperMotocross intégrant le Championnat AMA Supercross et l’AMA Pro Motocross en 250 cm3. Avec le règlement actuel sur l’homologation, qui stipule que la majorité des pièces composant les motos de course doivent être vendues sur le marché de détail, il est donc indispensable que le produit FEO soit à son meilleur niveau, ce qui en fait un terrain de jeu impitoyable mais idéal pour développer une gamme de motos tout-terrain. 

 

 

Anaheim SX Stadium at night)

 

 

Triumph peut bénéficier du savoir-faire de sportifs connus mondialement comme Ricky Carmichael, qui est sans aucun doute le plus grand pilote de motocross nord-américain de tous les temps avec neuf titres d’AMA Supercross et sept d’AMA Outdoor à son actif, et Ivan Tedesco, plusieurs fois titré. Tous deux se sont beaucoup impliqués dans le développement de la moto et dans le programme de course. S’ajoutant à cela le savoir-faire des ingénieurs de Triumph, le projet tout-terrain semble à la hauteur de la précision et du contrôle nécessaires la saison prochaine en Supercross. 

L’équipe Triumph Racing, basée aux États-Unis, comptera deux pilotes. Elle verra à sa tête les très expérimentés Bobby Hewitt et Stephen Westfall, épaulés par les techniciens de légende que sont Dave Arnold et Dudley Crammond. Ensemble, ils travaillent aussi en étroite collaboration avec l’équipe de course du Championnat du monde basée en Belgique afin de partager les données d’essai, mais aussi avec les ingénieurs de R&D au siège mondial d’Hinckley, Royaume-Uni, pour fluidifier au maximum le développement. C’est une nouvelle ère qui débute pour Triumph. Les ambitions de compétition de Triumph s’étendront aux catégories des 450 cm3 en 2025.

FORMAT

Supercross

 

Le Supercross est un championnat de renommée internationale qui se déroule chaque année de janvier à mai sur des pistes très techniques tracées à la main dans des stades, incroyablement sélectives car jonchées d’obstacles difficiles à négocier : les sections de bosses et les whoops mais aussi les départs en grille font le succès du Supercross. Le championnat compte 17 manches pour les concurrents 450SX au guidon de 450 cm3, alors que le championnat 250SX des 250 cm3 est séparé en « Côte Est », avec huit Grand Prix, et « Côte Ouest » qui en compte sept, et deux Grands Prix communs en fin de saison. Plusieurs Grands Prix ont le statut de « triple couronne » car ils accueillent trois « principaux événements » au lieu d’un seul. Le format triple couronne rapporte le nombre de points habituels du championnat aux motos tout en constituant aussi un championnat triple couronne autonome (trois courses pour le 450XS, deux et une courses pour le 250SX).

Les courses de Supercross ont généralement lieu le samedi, les qualifiés prenant part à la session de nuit. Les pilotes sont répartis en deux groupes pour les qualifications, et les 40 plus rapides passent le tour suivant. Cette session chronométrée décide aussi de la répartition sur la grille des qualifications. Les pilotes de chaque catégorie participent à une des deux courses de qualification, d’une durée de six minutes et un tour. Les neuf premiers pilotes de chaque course de qualification sont qualifiés pour l’événement principal dont la grille de départ compte 22 places. Les quatre dernières places sur la grille sont adjugées lors des qualifications de la dernière chance qui durent cinq minutes et 1 tour.

L’événement principal 250SX dure 15 minutes et 1 tour, alors que l’événement principal 450SX, 20 minutes et 1 tour. Des points sont distribués aux 22 premiers.

 

Pro-Motocross

 

Le Championnat de Pro-Motocross compte 11 Grands Prix, sur des pistes de motocross plus « naturelles », en extérieur, disséminées dans tous les États-Unis. Truffées de sauts, de sections de bosses répétées, de virages et de courbes, disputées sur sable, dans la glaise, sur surface dure, avec des conditions climatiques changeantes, les courses de motocross s’apparentent beaucoup à une ancienne discipline connue sous le nom de « Scrambling ». Le format de ce championnat est le suivant : les catégories sont séparées en deux groupes qui réalisent une session d’essais de 15 minutes. Un essai de départ est lancé, suivi de 15 minutes d’essais chronométrés. Les 40 premiers sont sélectionnés pour les courses de l’après-midi. Les non-qualifiés participent à la course de consolation. Après un tour de reconnaissance, les catégories 250 et 450 participent à deux courses de 30 minutes et deux tours et le résultat combiné donne le gagnant de la journée. Contrairement aux courses de championnat du monde, l’événement est organisé sur une seule journée.

SuperMotocross Play-offS

 

Après 17 manches de Supercross et 11 manches de Pro Motocross, le Championnat du monde de SuperMotocross s’achève par deux éliminatoires suivies par la finale du Championnat du monde de SuperMotocross. Les 20 premiers pilotes au nombre de points combinés Supercross et Pro Motocross se qualifient automatiquement pour concourir à chaque manche du Championnat du monde de SuperMotocross, dont les récompenses de la saison atteignent l’impressionnant montant de 10 millions de dollars. La finale représente en cumulé 5,5 millions de dollars de récompense, le champion de 450 cm3 recevant à lui seul 1 million de dollars. 

 Une fois arrivés aux éliminatoires, les points sont remis à zéro dans les deux catégories. Les 20 premiers pilotes deviennent têtes de série dans les éliminatoires en faisant jouer les points gagnés en Supercross sachant que le leader provisoire du classement cumulé empoche 26 points, 23 pour le deuxième, 21 pour le troisième, 19 pour le quatrième et ainsi de suite jusqu’au 20e qui gagne un point, obligeant à performer pendant la saison pour décrocher une place en éliminatoires.
 
La première éliminatoire permet de gagner le nombre de points habituel pour les 22 premières places alors que la seconde éliminatoire compte double et la finale triple.
 
Les 20 premiers pilotes sont automatiquement têtes de série dans les courses de SuperMotocross alors que ceux arrivés 21e à 30e tenteront de décrocher une place en finale en gagnant la course de qualification de la dernière chance. Ce format est une nouveauté 2023, et les amateurs de course sont impatients de voir comment va se dérouler la compétition!

 
 

 

 

VISION TO REALITY

The wait is over! Join us as we begin to unveil Triumph's all-new Motocross motorcycle in our three part video series, Vision to Reality.

Vision To Reality Logo
Step

RESTEZ EN CONTACT

Indiquez votre adresse électronique ci-dessous et nous vous tiendrons au courant des nouveaux contenus pertinents sur les motos Triumph, directement dans votre boîte de réception.

Conditions générales

Nous prenons nos responsabilités en matière de confidentialité très au sérieux. Triumph a toujours respecté et respectera toujours vos données personnelles.